Search

Wednesday, December 15, 2010

Date of death of Marie Huot

Marie Huot, the anarchist, vegetarian, and animal rights activist who was indirectly responsible for introducing Ivan Aguéli to Sufism, died in 1930, and was cremated at the Père-Lachaise cemetry.

In Against the Modern World I was able to give only her date of birth, 1846.

My thanks to Jean-Yves for supplying this information.

2 comments:

Anonymous said...

Voici quelques informations complémentaires sur Marie Huot.

Elle est donc née en 1846, née Ménétrier. Elle s'est mariée avec un fonctionnaire, Anatole Huot. Ils ont eu un enfant, un garçon, Henri, en 1872. Il me semble que le couple s'est séparé ensuite.

Marie Huot s'est surtout investie dans l'antivivisection, créant en 1883 la Ligue populaire contre la vivisection. Mais elle était aussi, comme vous le dites dans votre livre, anarchiste (amie de Louise Michel), sans doute théosophe (amie d'Anna Kingsford, de Lady Caithness, etc.), et une activiste hors-pair. Elle fréquentait aussi les savants dissidents de son temps, antivivisectionnistes et antipastoriens.

Avec son mari, elle a fondé un journal, L'Encyclopédie contemporaine illustrée, qui a paru de 1887 à 1914. Après 1890, Marie Huot a délaissé l'antivivisection. Elle s'est reconvertie dans le néo-malthusianisme, la critique littéraire, le journalisme. Elle a fait deux voyages en Egypte, en 1895 et 1904. J'ignore s'ils avaient un but ésotérique.

Elle a poussé Ivan Aguéli à commettre un simulacre d'attentat contre un toréador, en 1900. Aguéli écrivait dans l'ECI, il signait "Ivan" ou "I". Il a fait deux portraits de Marie, actuellement au Musée national de Suède.

Marie Huot faisait encore des conférences antivivisectionnistes dans sa vieillesse, mais le sujet était devenu marginal. Elle est morte le 13 avril 1930. Elle a été incinérée au Père-Lachaise, mise dans la case 891 puis transférée dans la case 1401. Ses cendres ont ensuite été dispersées.

Vous pouvez consulter, pour ces informations :

L’Encyclopédie Contemporaine Illustrée. Revue Hebdomadaire Universelle des Sciences, des Arts et de l’Industrie, n°1, 1887 à n°676, 1914.

Denis ANDRO, « Une page de la lutte contre la tauromachie à la Belle Epoque : L’attenta de Deuil du 4 juin 1900 », Gavroche. Revue d’histoire populaire, n°159, 2009, pp. 36-39.

Christiane DEMEULENAERE-DOUYERE, « Louis Pasteur et les antivaccinateurs : les polémiques autour du traitement antirabique », La Vie des Sciences. Revue de l’Académie des sciences, tome XII, n°4, 1995, pp. 349-359 (voir aussi même auteur, même article, Gavroche. Revue d’histoire populaire, n°128, 2003, pp. 10-13).

Paul LEAUTAUD, Journal littéraire. Tome I, novembre 1893 – juin 1928, 1986 (1955), Tome II, juin 1928 – février 1940, 1986 (1959), Tome III, février 1940 – février 1956, 1986 (1962), Paris, Mercure de France.

Paul LEAUTAUD, Journal littéraire. Histoire du Journal. Pages retrouvées. Index général, Paris, Mercure de France, 1986 (1966).

Francis RONSIN, La grève des ventres. Propagande néo-malthusienne et baisse de la natalité en France. 19e-20e siècles, [Paris], Aubier-Montaigne, 1980.

www.femmesetassociations.org/
portraits/bioHuot.htm

J'aurais aimé vous poster les deux portraits de Marie par Aguéli mais je ne sais pas comment faire.

Excusez-moi d'écrire en français mais je ne suis pas assez à l'aise en anglais pour me risquer dans cette langue.

J'ai fait récemment une thèse à l'EHESS, à Paris, sur la vivisection au XIXe siècle. J'ai donc "fréquenté" longuement Marie Huot. Ce n'était apparemment pas une femme facile à vivre...

Jean-Yves

Mark Sedgwick said...

Thanks to Jean-Yves for these notes. This is basically an English-language blog, but French is presumably read by many visitors.

If Jean-Yves is kind enough to email the two portraits of Marie by Aguéli to me (mjs @ teo.au.dk), I will post them here.